Auteur Google+

Qu’est ce qu’un Maître spirituel ?

 

Un véritable Maître, au sens spirituel du terme, est un être qui, premièrement, connaît les vérités essentielles, non pas ce que tel philosophe ou tel penseur a écrit, mais l’essentiel d’après l’Intelligence cosmique.
Deuxièmement, il doit avoir eu la volonté de tout dominer, maîtriser et contrôler en lui et y être parvenu.
Enfin, cette science et cette domination qu’il a acquises, il ne doit s’en servir que pour manifester toutes les qualités et les vertus de l’amour désintéressé. C’est à cette qualité de désintéressement que vous reconnaîtrez un véritable Maître.

Chaque Maître, ou guide spirituel, vient sur la terre pour y manifester plus particulièrement une qualité : il y a donc des Maîtres de la sagesse, de l’amour, ou de la force, de la pureté… et c’est à chacun de nous de choisir celui avec lequel nous nous sentons le plus d’affinités pour notre développement spirituel.

Mais tous les vrais grands Maîtres ont obligatoirement cette qualité en commun : le désintéressement.

 

 

L'auteur

L'inspiration première des articles de ce site est le Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov, né en Bulgarie en 1900 et décédé en France en 1986. A l'âge de 17 ans, il devint le disciple du Maître Peter Deunov auprès duquel il resta jusqu'en 1937, qui lui demanda alors de quitter la Bulgarie pour la France afin de faire connaître son enseignement. De 1938 à 1986, il donna quelque 4500 conférences en France (à Paris puis plus tard à Fréjus dans le Var), mais également en Suisse, au Canada, aux Etats-Unis, en Inde et en Scandinavie. Ses conférences d'abord sténographiées ont été dès 1960 enregistrées sur bandes magnétiques, puis sur vidéocassettes, et finalement diffusées à partir de 1972 par les Editions Prosveta et traduites dans une trentaine de langues.                    

Au travers de ses conférences, il explore la nature humaine dans son environnement, à l'échelle individuelle, familiale, sociale, universelle. Celui que l'on appelle Maître, dans l'acception orientale du terme se référant à la maîtrise personnelle et au talent pédagogique, dit « Ce que je souhaite par cet enseignement, c'est vous donner des notions sur la vie, sur vous-même, comment vous êtes construits, quelles relations vous avez avec l'univers tout entier et quels échanges vous devez faire après entre vous et l'univers qui est la Vie ».                  

 

Son objectif prioritaire est d'aider l'être humain à retrouver sa dimension spirituelle (qu'il appelle sa nature supérieure), à se perfectionner, se renforcer et s'épanouir dans le monde où il se trouve. Omraam Mikhaël Aïvanhov précise: «Je me suis surtout efforcé d'éclairer un sujet: les deux natures de l'être humain, sa nature supérieure et sa nature inférieure, parce que c'est la clé qui permet de résoudre tous les problèmes.»

Cependant le travail intérieur, individuel, s'inscrit dans une perspective plus large: il permet d'acquérir la conscience que nous sommes citoyens de l'univers, membres d'une grande famille, une fraternité universelle. Son désir est de nous expliquer le plus simplement possible de grandes vérités, sur lesquelles nous pouvons baser notre existence, grâce auxquelles nous pouvons améliorer notre vie.

               

« Cette idée de fraternité, c'est elle et elle seule qui a le pouvoir de faire régner la paix dans le monde. Je suis venu parmi vous afin qu'ici puisse se réaliser un idéal de vie fraternelle qui servira d'exemple pour l'avenir. Pour le travail que j'envisage, je veux des êtres qui soient riches dans leur cœur et dans leur âme. Il ne faut plus se contenter de parler d'amour, de paix et de fraternité, il faut les vivre. Vous prétendez aimer votre pays, mais que faites-vous pour que tous puissent y vivre fraternellement ? Vous ne savez pas encore combien votre exemple pourrait devenir contagieux. » Omraam Mikhaël Aïvanhov 

 

Approfondissez cette question avec cet ouvrage (cliquez l'image)